Valorisez votre sav

Gestion des actifs d'entreprise : Les enjeux ....

Bien comprendre l'EAM ....

Toute entreprise digne du nom emploie des équipements et des outils de différents types pour son fonctionnement. Lesdits équipements ou actifs déterminent largement l’efficacité des opérations menées par cette entreprise. Ils doivent donc bénéficier d’un suivi rigoureux afin que les résultats escomptés soient atteints. C’est en cela qu’on parle d’EAM ou gestion des actifs d’entreprise. Dans le cas d’une société tournée vers l’industrie, on parlera de gestion des actifs industriels de l’entreprise. Un logiciel ou progiciel, des mécanismes, des services et des systèmes sont donc mis en œuvre pour cela.

Les actifs d’entreprise couvrent tout ce qui contribue d’une manière ou d’une autre à rendre effectives les activités de la boîte. Sont inclus les équipements de fabrication, les pipelines et tous les outils et instruments qui sont indispensables aux opérations et à la production. Une seule entreprise utilise un nombre élevé d’actifs. Et il faut noter que les changements de taille notés au niveau des chaînes de production se sont accompagnés d’une augmentation significative du nombre de machines à gérer. Le but ultime de l’EAM est de parvenir à une optimisation continue de la qualité et de la fiabilité de ces actifs durant tout leur cycle de vie, depuis la phase d’acquisition jusqu’au remplacement et/ou à la mise au rebut, à travers un suivi constant de leur état. Ceci favorise évidemment la production de meilleures performances. Pour ce faire, il faut procéder à une analyse proactive et exhaustive du cycle de vie des différents actifs, ceci, pour pouvoir mettre en place et exécuter une maintenance prédictive.

Qui dit gestion des actifs d’entreprise parle de gestion de travaux, de gestion des chaînes d’approvisionnement, de programmation, de remplacement, de maintenance, de design, des mesures et actions en matière de santé, d’environnement, etc.

Grâce à l’Internet des Objets ou IoT (Internet of Things en anglais), tout est désormais connecté au moyen de capteurs et systèmes technologiques qui équipent les instruments. L’Intelligence Artificielle (IA) permet en outre une analyse détaillée du comportement et des flux des divers actifs à partir des données qui sont collectées sur les systèmes et capteurs. L’analyse avancée permet alors de faire des prédictions quant à l’état futur (exemple : panne potentielle) des actifs et de programmer, si nécessaire, une intervention. Un logiciel EAM permettra, en somme, de récolter suffisamment d’informations afin que les équipes chargées de la maintenance puissent prendre des décisions adéquates et améliorer, par la même voie, l’efficacité des actifs. Comme corollaire, on note une meilleure orientation des investissements liés aux actifs physiques.

NB : Il ne faut toutefois pas confondre l’EAM avec le CMMS (Computerized Maintenance Management System) ou gestion de la maintenance informatisée. Cette dernière peut en outre faire partie intégrante d’une approche EAM. Le CMMS favorise la facilitation et l’automatisation du processus de gestion de la maintenance via une centralisation des données.

 

De l’importance de la gestion des actifs d’entreprise

L’importance de l’EAM se trouve dans le fait qu’elle facilite le management des environnements complexes à travers :

  • un suivi stratégique des actifs : grâce aux performances de l’IA, il est possible de surveiller à distance les actifs pour en connaître l’état actuel et présager l’état attendu. Une grande masse d’informations sont récoltées permettant ainsi d’améliorer la précision des alertes. Par la suite, de meilleures décisions peuvent être prises.
  • la collecte et la centralisation des données liées aux actifs : un système CMMS permettra d’automatiser la gestion des actifs industriels de l’entreprise (les plus importants notamment) en les rendant accessibles et analysables.
  • une utilisation plus appropriée des actifs : les outils de diagnostics, d’analyse et les dispositifs IoT fournissent des données importantes favorisant une meilleure disponibilité, une plus grande fiabilité et une durée d’utilisation plus longue des actifs.
  • l’anticipation et la résolution des problèmes avant leur occurrence : en plus d’assurer le respect de la conformité, le logiciel EAM propose des fonctionnalités permettant de prévenir les défaillances. Ces dernières peuvent donc être résolues en amont afin de garantir continuellement une bonne marche des opérations.
  • une gestion plus probante de la maintenance : les outils de l’IA et de l’IoT permettent de peaufiner les pratiques de maintenance des actifs. L’intégration de la gestion des risques dans les stratégies de maintenance favorise en outre la prolongation du cycle de vie des équipements. L’entreprise bénéficie alors d’un meilleur ROI (Return On Investment) ou retour sur investissement.
  • un système de gestion unique pour tous les actifs : la gestion des actifs industriels de l’entreprise, quels que soient leurs types, se fait à travers des processus unifiés et normalisés. Ce système technologique (l’EAM) permet donc une consolidation de toutes les applications opérationnelles de l’entreprise. Dans une atmosphère industrielle actuelle où le nombre de machines à gérer est de plus en plus croissant, l’EAM trouve donc trouve toute sa place pour faciliter le suivi et la gestion des équipements.

Comment créer plus de valeurs avec la gestion des actifs d’entreprise ou EAM ?

Pour arriver à des résultats satisfaisants, une gestion EAM doit comporter des ingrédients primordiaux : les fonctionnalités essentielles. Comment procéder donc pour rendre efficace une gestion des actifs d’entreprise ?

 

La planification : une arme efficace

Les interventions de maintenance préventive qui sont déjà programmées doivent être suivies de près. Pour cela, servez-vous d’un diagramme de Gantt pour visualiser les graphiques afin de procéder à une gestion intuitive des interventions à faire.

Le management des activités

Les travaux doivent être gérés de façon centralisée, qu’ils soient planifiés ou non. Cela implique un enregistrement permanent des chiffres réels, du début jusqu’à la fin des travaux.

La gestion des maintenances

En lieu et place de la maintenance de correction, passez à la maintenance préventive optimisant les réparations en amont de l’apparition des problèmes. La maintenance prédictive doit également être mise en œuvre selon que les données annoncent une défaillance à subvenir ou non.

Une gestion plus sophistiquée de la chaîne d’approvisionnement

Des outils IOT doivent être employés pour favoriser l’intégration de l’EAM aux systèmes de gestion des actifs et de leurs matériaux d’entretien. Lesdits actifs et leurs matériaux d’entretien constituent la chaîne d’approvisionnement.

En termes de mobilité

Mettez à profit les terminaux mobiles tels que les smartphones pour profiter de fonctionnalités comme la synthèse vocale, la capture des données, la prise de photos, etc. pour faire plus en matière de mobilité. La mobilité implique évidemment le suivi de tout ce dont les valeurs changent : relevé de compteurs, capture des signatures électroniques, Radio-identification (RFID), emploi de codes barres, etc.

La santé et la sécurité

L’analyse des incidents et de leurs causes peut aider à diminuer significativement les risques en matière de sécurité, de santé et d’environnement. Il faudra alors veiller à la traçabilité des mesures correctives et bien sûr à signaler les problèmes liés à ces domaines.

Analytique et Cloud

Grâce aux performances de l’IA, vous pouvez effectuer des analyses de grande envergure afin de récolter des données opérationnelles. Il sera alors possible d’automatiser les processus de planification et de gestion des travaux en se basant sur les analyses faites et en employant des modèles d’optimisation déjà disponibles. Par ailleurs, vous devez mettre à profit l’intégration SaaS, Cloud et Cloud Computing afin de fluidifier le système et améliorer les coûts.

 

Gestion des actifs dans le domaine industriel

Que ce soit dans le secteur de la fabrication, de l’énergie, de l’énergie nucléaire ou de l’exploitation minière, le recours à l’EAM se révèle hautement bénéfique. À titre illustratif, le transfert et la distribution des matières requièrent des capacités en actifs linéaires telles que de grandes installations électriques. Ces dernières doivent pouvoir s’adapter à la complexité des programmes des équipes et doivent être ajustées en fonction des informations qui proviennent des actifs distants. L’EAM facilite tous ces processus grâce à sa bonne intégration dans les méthodologies de gestion globale. Aussi, grâce à l’amélioration et à la normalisation qu’elle favorise en matière de pratiques de maintenance, l’EAM contribue à améliorer les performances de travail et à réduire les coûts. En fournissant des informations sur les stocks et sur les actifs en général, les systèmes EAM facilitent une fonction logistique efficiente en vue de maintenir le bon déroulement des opérations.

Vous l’aurez compris, l’intégration des systèmes de gestion de maintenance représente un véritable « plus » d’autant que la digitalisation prend le pas dans tous les secteurs. Le développement de l’industrie 4.0 et des outils IoT ne vous laisse réellement pas le choix. Il devient presque indispensable d’adopter une solution logicielle comme l’EAM pour amoindrir les risques de panne et optimiser, par la même voie, les profits. La disponibilité de l’EAM sur les plateformes et terminaux mobiles habituels est une bonne nouvelle. Vous pouvez accéder à vos données depuis n’importe quel endroit à travers le monde et avoir donc une vue d’ensemble sur l’état et le cycle de vie des actifs de votre entreprise. Cette solution informatisée permet d’améliorer les performances grâce à une meilleure visibilité et une bonne transparence sur les données. La minimisation des risques d’instabilité favorise en outre une meilleure rentabilité dans les processus industriels.